Le char à voile pour les novices, entre éclats de rire et liberté !

Expérience vécue par Claire et ses collègues.

Je l’avoue, je suis normande, née à quelques kilomètres de la Côte de Nacre, pratiquant la baignade et la pêche à pied, mais jamais, j’ai un peu honte de le dire, je n’avais mis les pieds dans une école de voile…

Allez savoir pourquoi ?

Cette première fois en char à voile, c’est avec impatience que je l’attendais. Un moment de partage et de découverte en équipe ! Avec un soupçon d’appréhension, je vous l’accorde, mais il faut savoir se dépasser dans la vie !

char a voile sur la plage de courseulles sur mer avec le directeur cyril lesage

C’est parti pour une séance de char à voile avec Cyril à Courseulles-sur-Mer ! 

NancyMathildeConstancePierre et moi sommes ensemble dans cette aventure !

Il est 18h, la marée est basse évidemment, une grande étendue de sable s’offre à nous.

A l’école de voile, c’est Cyril qui nous accueille avec son légendaire sourire ! Il est à la fois directeur et moniteur. Depuis ses huit ans et sa première classe de mer, la grande bleue est son univers et il aime à le faire découvrir.

L’équipement du parfait petit char-à-voiliste (si, si ça se dit comme ça) :

  • Les gants caoutchouc de jardinage,
  • les lunettes de soleil anti-projections et contre les reflets du soleil,
  • Des vêtements adaptés : pull, doudoune, bonnet, écharpe seront de mise (eh oui, il faut beau en Normandie, mais une petite brise pourrait bien se lever),
  • Un pantalon long,
  • Des chaussures fermées, style baskets.

char a voile sur la plage de courseulles sur mer

Il nous manquait le casque et la surcombinaison que nous sommes allés choisir dans les locaux. Et là premier fou rire ! Quelle dégaine ! Une équipe de choc prête à défiler pour la semaine de la mode !

La préparation du char à voile

Rendez-vous sur la plage.

Avec patience et bienveillance Cyril nous présente les différentes parties d’un char et comment le préparer pour la séance :

Première étape, on couche le char avec le mât dans le sens du vent (Oui, oui, la grosse barre métallique !)

Deuxième étape, on déroule la voile à plat, la bôme tout en bas (l’autre barre métallique horizontale).

Et enfin petit passage délicat, on enfile le mât dans le fourreau jusqu’au petit chapeau, appelé la têtière.

« Hô hisse », on relève le char par le mât et on le tourne face au vent, c’est la position d’arrêt. Il ne vous reste que le nœud plat à faire à l’avant au niveau de la bôme et à passer l’écoute (la grande corde qui sert à tirer ou relâcher la voile) dans les poulies.

Merci pour tous tes conseils Cyril, nous sommes prêts pour nous lancer. Nancy et moi sautons dans le char biplace, normalement réservé pour les personnes à mobilité réduite. C’est le même principe, sauf qu’il est plus large, avec un volant.

Adrénaline garantie !

C’est parti ! on démarre bien perpendiculairement à la brise. Whaouuuuuu ! Nous prenons de la vitesse, je borde l’écoute. Je ne suis pas musclor, ça me tire sur les bras ! HeeeEEEYYY, attention au viraaaaAAAge, face au vent, je tire davantage la voile pour garder la vitesse avant de repartir. Nancy dirige le char avec les pieds grâce au palonnier.

Quelle sensation de liberté ! L’immensité de la plage se dévoile devant nous à perte de vue. Le soleil et le ciel bleu nous font l’honneur de leur présence. L’air iodé nous fouette le visage, c’est vivifiant !

Second tour de piste

Toujours le regard vers l’horizon, le spectacle qui s’offre à nous est à couper le souffle. La mer, le soleil couchant, les dunes, la plage Juno Beach. Quel privilège !

Je lâche du lest à la corde, négocie le virage… Et là, dérapaaaaaaaaage contrôlé … Attention de ne pas se faire assommer par la bôme qui passe au-dessus de nos têtes.

Mince nous, nous sommes trop éloignées de la ligne imaginaire du circuit…le vent a baissé, et nous calons…en pleine flaque… Et le sourire jusqu’aux oreilles, on pousse le char… Ça se mérite de vivre des moments pareils.

Nous croisons Pierre et Constance et de leur côté aussi, éclaboussures et rigolades (et grains de sable dans les dents) sont au programme. Mathilde, elle a filé avec Cyril pour tourner des images à sensation.

Bilan de cette sortie char à voile mémorable

  • 30 min de préparation du char et d’explication de maniabilité (pour les débutants),
  • 1h de char et de rigolade,
  • des photos magnifiques,
  • un lendemain avec des crampes dans les bras et aux zygomatiques !

Je conseille bien sûr aussi ce spot de la plage Ouest de Courseulles-sur-Mer pour les plus expérimentés !

Contact

Ecole de voile de Courseulles-sur-Mer

Place Docteur Marcel Lerosey, 14470 Courseulles-sur-Mer

 02 31 37 92 59

www.edvcourseulles.fr

Je réserve ma séance de char à voile

Je consulte les autres expériences en Cœur de Nacre

Expérience racontée par Claire.

Partager :

Aller en haut de page