La Normandie est bien connue pour ses plages, sa campagne verdoyante, sa gastronomie mais surtout pour ses plages du D-Day.

Le Débarquement du 6 juin 1944 et la bataille de Normandie dans les mois qui ont suivi sont des moments clés de l’Histoire de la France et de l’Europe. Il reste de nombreux vestiges de cette période dans la région normande : bunkers, éléments du Mur de l’Atlantique, caissons du port artificiel à Arromanches… En complément des cours d’histoire et des films sur la Seconde Guerre mondiale, quoi de mieux que de venir séjourner en Normandie en famille pour visiter les sites et les musées du D-DAY.

Quels sont les sites et les musées du Débarquement et de la bataille de Normandie que je peux visiter avec mes enfants ?

Si vous vous posez cette question, cet article est fait pour vous !

Si comme Sophie du blog JumeauxAndCo, maman de jeunes enfants, vous souhaitez montrer à votre famille les sites et musées emblématiques du D-Day et de la bataille de Normandie, choisissez la destination Cœur de Nacre. Courseulles-sur-Mer, Bernières-sur-Mer ou encore Saint-Aubin-sur-Mer, optez de séjourner sur le secteur Juno Beach, au cœur des Plages du Débarquement.

Vers l’Est, vous avez le secteur Sword Beach. Vers l’Ouest, vous découvrirez les secteurs de Gold Beach, Omaha Beach et Utah Beach. Le site le plus éloigné se situe à 1h20 de route.

À quel âge peut-on emmener des enfants visiter les musées de la Seconde Guerre mondiale ?

à partir de 8 ans, et selon la maturité de l’enfant

Quels sont les musées du Débarquement et de la bataille de Normandie les mieux adaptés pour les enfants ?

Voici quelques suggestions de visites de sites et de musées de la Seconde Guerre mondiale où les sens des enfants seront très sollicités :

Liste non exhaustive

Centre Juno Beach, Courseulles-sur-Mer

Juno Beach

L’unique musée canadien des Plages du Débarquement propose une expérience numérique familiale unique pour une découverte ludique et pédagogique de la muséographie :

Grâce à de nombreux modules interactifs et des écrans tactiles, les jeunes avec l’aide de leurs parents réfléchissent ensemble à des notions historiques qui sont à leur portée.

Dans chaque salle, les enfants doivent cumuler des « points coquelicots » à l’aide de jeux interactifs en lien avec les expositions, permettent de mieux saisir les enjeux de l’immigration, de la guerre totale et des dictatures.

En fin de parcours, autour de la tablette géante, vous pourrez comptabiliser vos points et en apprendre davantage sur le Canada d’aujourd’hui, sa culture, sa géographie, son climat et son peuple.

Les petits plus :

  • le Juno Caching : une chasse au trésor en 10 étapes sur le thème du D-Day et de la biodiversité à faire dans le parc Juno qui entoure le musée,
  • la visite des bunkers par de jeunes guides canadiens (dès 6 ans)
  • l’offre forfait famille comprenant 2 adultes et 3 enfants de +8 ans,
  • les chiens sont autorisés dans le musée,
  • tarif bas carbone si vous voyagez à vélo ou sur présentation d’un titre de transport SNCF sur un parcours à destination d’une gare normande effectué dans le mois qui précède la visite,
  • à 3km de là, le cimetière militaire canadien situé à Reviers-Bény, fleuri et arboré est en accès libre.

Airborne Museum, Sainte-Mère-Eglise

Utah Beach – 1h de route

Situé dans le département de la Manche, ce musée propose une muséographie spectaculaire pour revivre le Débarquement aux côtés des parachutistes Américains. Demandez à l’accueil l’HistoPad, la tablette tactile du musée, compris dans le tarif.

Ainsi et grâce à des scènes immersives et des reconstitutions 360°, les enfants seront transportés au cœur de la Normandie de 1944.

Le musée propose également un livret-jeux ludique pour les 6-8 ans, les 9-11 ans et les 12-15 ans avec des mots croisés, des coloriages, des rébus…

Les petits plus :

  • tarif famille à partir de 2 adultes et 2 enfants, gratuit pour les moins de 6 ans,
  • coloriages gratuits en téléchargement sur le site internet.

Avant de repartir, passez devant l’église de Sainte-Mère-Eglise. C’est là que dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, John Steel, le célèbre parachutiste américain est resté accroché au toit de l’édifice religieux.

Normandy Victory Museum, Carentan-les-Marais/Catz

Utah Beach – 1h de route

Le musée évoque les 2 mois qui suivent le Débarquement, période surnommée « la bataille des haies » à travers 27 mises en scènes sonorisées et réalistes et plus de 10 000 objets historiques authentiques, mannequins et véhicules militaires. Les enfants pourrons manipuler certains objets : casques, armes factices et divers équipements.

Les petits plus :

  • forfait famille 2 adultes + 3 ou 4 enfants,
  • les animaux de compagnie sont acceptés dans le musée,
  • tours commentés en Dodge WC51 des années 40.

D-Day Expérience, Carentan-les-Marais/Saint Côme du Mont

Utah Beach – 1h de route

Cet espace muséal interactif dédié aux troupes aéroportées mêle pédagogie et innovation. Après avoir assisté au briefing du colonel Wolverton, les familles prennent place à bord d’un simulateur de vol 4D pour revivre la traversée de la Manche.

Le film D-Day Normandie 1944, projeté en 3D sur écran géant offre une expérience visuelle et sonore inédite.

Les petits plus :

  • pass famille à partir de 2 enfants,
  • livrets pédagogiques « primaire » et « collège » téléchargeables depuis le site internet,
  • gratuit pour les enfants de moins de 6 ans ne prenant pas place à bord du simulateur,
  • prêt de poussette possible

La pointe du Hoc, Cricqueville-en-Bessin

Omaha Beach – 50 min de route

pointe du hoc d day valentin pacaut the explorers the explorers valentin pacaut 1600px

La Pointe du Hoc constituait un point stratégique des fortifications allemandes sur la côte normande. Sous les ordres du colonel J. E. Rudder, les soldats ont réussi l’incroyable exploit de parvenir au sommet en quelques minutes, malgré la paroi très glissante, les cordes alourdies par l’eau de mer et le feu nourri des défenseurs.

Crédit : Valentin Pacaut – The Explorers

Aujourd’hui, le site en libre accès présente les vestiges de la batterie d’artillerie allemande ainsi que les traces profondes des combats acharnés qui s’y sont déroulés les 6 et 7 juin 1944, coûtant la vie à 135 Rangers.

Les petits plus :

  • l’application mobile Pointe du Hoc : 11 étapes de visite et 7 points d’intérêt, histoire des rangers, photos historiques, etc.
  • site accessible en poussette.

Sur le secteur d’Omaha Beach, ne manquez pas de visiter le cimetière militaire américain situé à Colleville-sur-Mer. Les pierres tombales blanches de 9 387 soldats tombés au combat sont parfaitement alignées. Le centre des visiteurs présent dans l’enceinte du cimetière y décrit les événements et la signification du Débarquement et de la bataille de Normandie.

Visite libre et gratuite.

Le cimetière militaire allemand se situe à La Cambe. D’une superficie totale de 10 hectares, ce lieu
est l’un des six cimetières militaires allemands de la Seconde Guerre mondiale de la Bataille de Normandie. Ici reposent près de 21 300 soldats allemands. Il est important de montrer aux enfants que la plupart des jeunes hommes allemands ont, eux aussi, subir cette guerre.

Visite libre et gratuite.

Le Cinéma circulaire Arromanches 360

Gold Beach – 25 min de route

arromanches 360 cinema circulaire marie anais thierry marie anais thierry 1600px1

Le film « Les 100 jours de Normandie », plonge les spectateurs au cœur d’une terrible bataille. Sur neuf écrans circulaires, 19 minutes d’images d’archives inédites retracent les 100 jours de combats.

Déconseillé aux enfants de moins de 8 ans.

Crédit : Marie-Anaïs Thierry

Les petits plus :

  • gratuit pour les moins de 10 ans,
  • tarif réduit jusqu’à 18 ans,
  • situé sur les hauteurs d’Arromanches, le cinéma circulaire Arromanches 360 domine les vestiges d’un des deux ports artificiels installés par les Alliés. En 100 jours, 220 000 soldats, 530 000 tonnes de ravitaillement et 39 000 véhicules débarquent de « Port Winston ».

Dans le village, le musée du Débarquement est également adapté pour les familles.

La batterie allemande, Longues-sur-Mer

Gold Beach – 35 min de route

batterie de longues sur mer marie anais thierry marie anais thierry 1600px

Ouvrage majeur du Mur de l’Atlantique, la batterie de Longues-sur-Mer offre un panorama exceptionnel sur les Plages du Débarquement. Unique batterie de la côte classée Monument Historique, elle comprend notamment 1 poste de commandement de tir et 4 casemates en béton armé abritant encore les canons d’origine.

Crédit : Marie-Anaïs Thierry

Le mémorial britannique, Ver-sur-Mer

Gold Beach – 20 min de route

Situé sur les hauteurs du Mont Fleury, surplombant le secteur de Gold Beach, le Mémorial britannique de Ver-sur-Mer invite au recueillement et au souvenir des milliers de jeunes britanniques tombés au combat lors de la Bataille de Normandie.

Récemment inauguré, ce mémorial offre une vue magnifique sur les caissons du port artificiel à l’Ouest et, à marée basse, sur les parcs à huîtres.

Le site est gratuit et accessible en poussette.

La Station Radar 44, Douvres-la-Délivrande

Sword Beach, 10 min de route

Cette authentique station radar des Plages du Débarquement se compose de bunkers aménagés.

À travers 9 salles souterraines et 1 parcours extérieur, on y découvre la vie des soldats allemands qui surveillaient les troupes aéroportés grâce à plusieurs radars longue distance.

Attention, les bunkers ne sont pas tous accessibles en poussette.

Les petits plus :

  • gratuit pour les enfants de moins de 10 ans,
  • plusieurs créneaux de visites guidées d’1h en été,
  • l’application gratuite Audiospot pour découvrir le musée à son rythme.

D’autres bunkers se visitent au site fortifié Hillmann à Colleville-Montgomery. Le site de 24 ha et 18 casemates et ouvrages souterrains, construit par les allemands entre 1942 et 1944, constituait le poste de commandement des défenses côtières de la Côte de Nacre.

Des visites guidées sont organisées chaque mardi après-midi l’été.

Le grand bunker, Ouistreham

Sword Beach, 25 min de route

Le musée consacré au Mur de l’Atlantique se situe dans l’ancien quartier général allemand, haut de 17 mètres, qui commandait les batteries de l’estuaire de l’Orne. Sur 5 niveaux, les salles ont été reconstituées dans les moindres détails : salle des machines, armurerie, infirmerie, poste d’observation… Chaque salle accueille de nombreux objets et des armes d’époque ainsi que des mannequins.

Les petits plus :

  • gratuit pour les moins de 6 ans,
  • tarif réduit de 6 à 18 ans,
  • les animaux de compagnie sont acceptés dans l’enceinte du musée.
pont pegasus pont de benouville thomas le floc h thomas le floc h 1600px

Sur la route direction Merville-Franceville, ne manquez pas de passer par le Pegasus Bridge, copie identique du pont d’origine situé dans le parc du Mémorial Pegasus. Premier pont libéré en 1944, il a été rendu célèbre grâce au film « Le jour le plus long » de D. Zanuck, sorti en 1961. Chaque année, lors des commémorations, des pipers du monde entier rendent hommage à Bill Millin, joueur de cornemuse qui avait traversé le Pegasus Bridge avec son instrument.

Crédit : Thomas le Floch

La batterie de Merville-Franceville

Sword Beach, 40 min de route

musee de la batterie de merville merville franceville plage thomas le floc h thomas le floc h 1600px1

La Batterie de Merville est une redoutable fortification de l’armée de terre allemande qui se trouvait sur le flan Est du Débarquement allié. Bombardée à plusieurs reprises, sans résultat, elle a été neutralisée par le 9e Bataillon de Parachutistes Britanniques au terme d’un inimaginable assaut.

Crédit : Thomas le Floch

Sur un site historique totalement préservé, un parcours pédagogique vous invite, en cheminant entre les différents blockhaus, à découvrir l’histoire de la Batterie.

Le livret pédagogique permet aux enfants d’être autonome lors de leur visite.

Le son et lumières : dans la casemate n°1, sons, lumières et odeurs se conjuguent pour vous plonger dans l’atmosphère des minutes qui ont précédé la neutralisation de la batterie (déconseillé aux moins de 8 ans).

Les petits plus :

  • le musée abrite un authentique avion Douglas C-47 ayant participé au débarquement du 6 juin 1944 et repeint dans les couleurs qu’il portait ce jour-là,
  • le livret pédagogique pour les enfants sur demande,
  • le pass famille avec une gratuité à partir du 3e enfant.

Bien sûr il existe bien d’autres musées, cimetières et sites mémoriels qui racontent les épisodes de la Seconde Guerre mondiale : le mémorial de Caen, le musée des civils dans la guerre à Falaise ou encore le D-Day Wings Museum à Bretteville-sur-Odon.

Ensemble des sites et des musées de l’espace historique de la bataille de Normandie

En savoir plus sur le site de Normandie Tourisme
Aller en haut de page