Ma balade avec mon chien, ma bouffée d’oxygène

Temps de lecture 2 minutes – Par Nathalie

Rendez-vous avec nous sur le parking de la croix de Loraine en tongs ou en baskets !

voyager avec mon chien calvados normandie dog friendly

Allez, je vous livre une de mes sorties !

Accompagnée de mon fils Timéo, 10 ans et de notre fidèle compagnon Lindt, mon bouvier bernois de 5 ans (oui on l’a appelé comme ça parce qu’il est suisse et qu’il possède les 3 couleurs du chocolat, noir, lait, blanc) me voilà partie en direction de l’école de voile où nous rattrapons le caillebottis sur le parc JunoTim à vélo et moi à pied avec mon gros loulou en laisse (de 50 kilos, je précise car ce n’est pas toujours chose aisée de se promener avec un gros chien très intéressé par ses congénères) et c’est parti.

Le plaisir de mon fils est de prendre de l’avance et de faire le tour de la signalétique du parc afin de réviser ses connaissances sur la faune et la flore locale ou bien sur l’Histoire de Courseulles.

Et oui, pour ceux qui ne le connaissent pas, arpenter ce chemin de bois vous permettra de connaitre le Courseulles d’Antan (ostréiculture, dentelle, chantiers navals… et le débarquement des canadiens bien sûr. En savoir plus sur le musée ?

Parfois vous aurez la chance d’entendre les guides canadiens, avec leur joli accent, qui accompagnent les visiteurs du centre Juno Beach dans la galerie souterraine allemande qui était un ancien quartier général.

« Des chaluts, des voiliers, des jet skis…. En veux-tu en voilà ! »

Poursuivons tout droit pour longer la rive ouest de l’avant-port afin d’admirer les « va et vient » des bateaux de pêche et de plaisance.

Ce ballet incessant à marée haute est un véritable spectacle à part entière.


Nostalgique, je me souviens…


Reprenons ensuite le bord de mer en direction du Calvaire. Si la mer est basse, c’est le bonheur parfait pour Lindt ! Des bancs de sable apparaissent au large et ces iles aux oiseaux se transforment en un terrain de jeu car courir après les mouettes pour les faire s’envoler est son sport favori.

Je peux enfin lui rendre sa liberté. Le voir se défouler me comble de joie.
Pendant ce temps, nous profitons de mettre les pieds dans l’eau et longeons le bord de mer jusqu’à revenir à la voiture.

Nous ne passons pas inaperçu car un chien de montagne qui adore l’eau ce n’est pas commun.

Mais lui il est tombé dedans quand il était petit. D’ailleurs nous pratiquons le sauvetage en mer tous les deux !

Après ce bon bol d’air, tout le monde est ravigoté.

Vivement demain que l’on y retourne !


Retrouvez la liste des plages accessibles avec son chien

Préparer sa venue avec son chien

Partager :

Aller en haut de page