à ne pas confondre avec Bali, l’île du Sud de l’Indonésie !

Le nom de Basilius apparaît pour la première fois en 1066. Après plusieurs modifications, Basly est cité avec son orthographe actuelle dans les écrits de 1558. L’histoire du village a été marquée par la venue de Suisses évangélistes et calvinistes. La présence du protestantisme est à l’origine de la construction d’un temple en 1685, qui est détruit peu de temps après la révocation de l’Édit de Nantes.

La configuration du village rural, accueillant des exploitations agricoles importantes, a changé depuis les années 1970. La commune abrite encore deux fermes en activité, un boulanger-pâtissier, des peintres ainsi que de nombreux gîtes et chambres d’hôtes.

À voir, à faire

L’Église Saint-Georges : du XIIe siècle, fief protestant pendant des siècles, Basly a connu de nombreux conflits avec l’église catholique. Le porche typiquement roman date du XIIe siècle et l’édifice abrite un Christ en bois du XIIIe siècle, dominant le chœur. Le clocher a été l’un des seuls bâtiments touchés lors des bombardements du 6 juin 1944. Détruit, il a été reconstruit et raccourci de deux mètres sur la hauteur.

La mairie : installée dans l’ancien presbytère et son jardin.

La ferme – manoir : ce bâtiment datant du XVIe siècle est probablement l’ancienne ferme attenante au « château » de Basly, brûlé pendant la Révolution. Au début du XIXe siècle, au moment de la reconstruction du château, la ferme est encerclée par des communs. La ferme-manoir, sans doute l’une des plus anciennes bâtisses de Basly. Le logis de la ferme pourrait être l’aile de l’ancien château.

Le « château » de Basly : il s’agit d’une demeure bourgeoise de style Directoire qui a été édifiée dans le parc situé à côté de la ferme-manoir.

L’ancien hôpital de Basly : dès le 6 juin, l’école de Basly est transformée en hôpital de campagne par le corps médical de l’armée canadienne. Le soldat infirmier Bud Hannam, de la 13ème unité ambulancière, arrive dans la soirée du Débarquement. Il y restera pendant 52 jours.

Le moto-cross : un terrain aménagé par le moto-club de Basly fait connaître la commune de loin dans le milieu du sport motocycliste.

Mairie de Basly

Aller en haut de page